Lee Pee Ville mon mentor

16.3.2015

Je pense qu’il y a des moments dans de la vie où nous ne sommes plus très objectifs, un avis ou un œil extérieur peut tout changer.
En 1990, nous étions engagés au Hansa-Theater (je ferai un post sur ce théâtre prochainement) et comme d’habitude entre artistes on s’échangeait des adresses d’agences de spectacles, c’est comme cela que j’ai obtenu le numéro de téléphone d’un certain Leif Hansen. Je l’ai appelé et il m’a donné rdv au Phantasialand, je me suis dit «  super c’est là que se produit le magicien Lee Pee Ville », à l’époque un des plus grands spectacles d’Europe spectacle miroir de Siegfried & Roy;  j’étais fan car déjà étant gamin j’admirais son travail, il était là avant tout le monde; je l’avais vu à la Piste aux étoiles, l’Olympia, bref pour moi c’était le dieu de la magie !

 

Arrivé au Phantasialand, je vais voir en premier le spectacle de Lee Pee Ville comme d’habitude grandiose,

30 personnes sur scène, apparition de tigres, disparition de moto, bref le must.

Le spectacle terminé, je vais à mon rdv qui m’avait été donné au parc par Leif Hansen, et  surprise au restaurant je vois Lee Pee Ville. Wouah vite un autographe, et je lui demande s’il connaît Leif Hansen, lequel je devais rencontrer , et il me répond «  oui même très bien c’est moi » ….

 

Electrochoc pour moi j’ai rdv avec mon idole, c’est même pas faisable !! Lee Pee Ville son nom de scène et Leif Hansen son vrai nom, quelle surprise je ne savais plus trop quoi dire à part que j’étais un fervent admirateur.

 

Le rdv débuta à 17 heures et se termina à 4 heures du matin, je n’avais jamais rencontré personne d’une telle culture magique ! Il savait tout, connaissait tout le monde, il est d’ailleurs le créateur de la cabine spirit que l’on retrouve dans certains livres d’histoire. Très vite notre passion pour la magie et le spectacle nous ont liés d’une grande amitié, et le hasard a fait qu’un jour je travaillais dans un parc d’attractions à 120 km du sien. 

 

J’en ai passé des nuits blanches  à travailler sur des nouveautés ! À l’époque j’avais construit certaines de mes illusions moi-même, mais lui, Lee Pee Ville ses illusions venaient des États-Unis, des rolls construits par les plus grands fabricants du monde, une illusion « coûtait un bras », et un jour Leif me dit « arrête de construire c’est une perte de temps et occupe-toi de tes contrats car pendant que tu construis tu ne fais pas d’ affaires, alors j’ai arrêté de construire et j’ai signé des contrats, de plus en plus de contrats, jusqu’au jour où j’ai eu assez d’argent pour m’acheter ma première grande illusion américaine.

 

J’avais vu à la Tv Siegfried rétrécir Roy je trouvais cela sympa, j’en avais fait part à Leif, il fallait aller à Las-Vegas… cool pas de soucis juste au bout de la rue lol, et puis c’est parti direction Vegas ! Comme je disais, Leif

connaissait beaucoup de monde cela m’a ouvert des portes plus rapidement.

Là-bas, d’abord  un petit coucou à Siegfried&Roy, accueilli dans les loges et invité au spectacle, j’étais aux anges, puis rdv chez Bill Smith constructeur d’illusions pour magicien riche, je lui fis part de ce que je recherchais et il me répondit que Lance Burton avait fait construire cette illusion chez  David Mendoza  et qu’il la vendait…

un petit coup de fil, Lance nous invita au spectacle ( j’avais peur de me réveiller, mais tout cela était bien réel)

il me fit voir l’illusion, j’ai essayé adopté et acheté, d’ailleurs encore aujourd’hui elle fait partie de notre spectacle, cette grande illusion n’existe qu’en 6 exemplaires. Puis au fur et à mesure j’avais bien compris que travailler avec des grandes illusions fabriquées par leurs créateurs serait plus simple, quoi que faut être honnête avec certaines illusions nous avons dû faire des modifications, je pense qu’une illusion c’est comme un costume faut qu’elle soit faite sur mesure. Je travaille avec Leif depuis 25 ans, il m’a conseillé et aidé sur mes spectacles, le spectacle des Magic Pirates nous l’avons créé ensemble, je lui serai toujours reconnaissant pour ce qu’il a fait pour nous, je lui disais toujours quand il venait me voir en spectacle «  dis- moi ce qui ne va pas et non ce qui est bien »

c’est vrai que nous les artistes, nous sommes susceptibles quant aux mauvaises critiques visant notre travail, mais moi je ne l’ai jamais vu comme cela, je me suis toujours dit que si toute ma vie on m’avait dit que j’étais bon aujourd’hui je serais sûrement un grand nul !
Je vous souhaite à tous, un jour ou l’autre, de rencontrer quelqu’un qui puisse être objectif avec vous et qui vous aide sincèrement sans rien attendre en retour, peut être juste un peu de respect, cela suffit quelquefois.

 

 

Merci Leif
 

Please reload

Recent Posts
Please reload